Peter Griffin

Peter Griffin - Gambling Ramblings

Lorsque vous pensez au livre qui a le plus influencé le blackjack de tous les temps, vous imaginez sûrement qu’il a été écrit par un joueur de blackjack professionnel et non pas par un joueur inexpérimenté, professeur de mathématiques.

Le Professeur Peter Griffin est le joueur inexpérimenté qui a écrit ce livre : The Theory of Blackjack : The Complete Card Counter’s Guide to the Casino Game of 21. Dans la communauté des jeux de hasard et d’argent, il est considéré comme étant le livre le plus complet depuis celui d’Edward O. Thorp, Beat the Dealer. M. Thorpe avait ceci à en dire, “The Theory of Blackjack est une contribution fondamentale pour comprendre le jeu… vraiment bien écrit et amusant… un plaisir à lire”.

La théorie du livre pour jeu de blackjack de base, avec différentes variantes de décompte de cartes, n’a pas vraiment été testée dans des conditions de jeu, mais vient d’observations et de recherches combinées à des théories mathématiques extensives et des principes. C’est de cette manière que la stratégie de base est définie dans le livre de Griffin.

En 1970, alors qu’il était professeur de mathématiques, Griffin était intéressé à développer un cours universitaire sur l’utilisation des maths dans les jeux de hasard et d’argent. Sa première destination de recherche a été un petit club à Yerington, dans le Nevada, dans lequel il n’a pas trop bien réussi. Dans la théorie du Blackjack, M. Griffin écrit, “Non, ce n’était pas une façon de jouer en comptant les cartes avec beaucoup de connaissances, mais des erreurs de débutants, parce que j’en étais encore à patauger pour apprendre la stratégie de base ainsi que les ambigüités de l’as dans les mains soft et hard.”

Griffin a continué en partant à Las Vegas, Reno et Atlantic City pour réunir des statistiques et mettre en place une étude comparative. Il a réussi à découvrir que les casinos avaient un avantage de 2% sur les joueurs de blackjack non professionnels.

Grâce aux mathématiques, il a réussi à prouver la majorité des concepts de jeu compliqués dont il fait la liste dans son livre, comme les variantes de mise et de stratégie ainsi que des approximation autour d’elles, le rôle de la corrélation, le coefficient, l’efficacité, la corrélation de mise et l’efficacité stratégique, le bon équilibre entre la mise et la force de jeu. Les mises proportionnelles, les effets des remises sur les pertes et une analyse de systèmes de jeux ont aussi été théorisés.

Griffin a découvert que le meilleur concept pour des gains potentiels était la corrélation de mise (BC) et l’efficacité de jeu (PE) qui peuvent donner au joueur un calcul approximatif d’un taux de gain potentiel dans des jeux qui utilisent l’étalage des mises, sans simulations informatiques.

Considéré par certains comme une lecture rapide, l’humour de Griffin et son style d’écriture en font une lecture qui convient à tous, en particulier aux joueurs de blackjack.

Le livre suivant de Griffin “Extra Stuff: Gambling, Ramblings” a été publié en 1991. Ses autres travaux publiés comprennent ses journaux mathématiques et des articles sur les jeux de hasard et d’argent. Le Harrah’s Institute of Casino Entertainment a eu le privilège de l’avoir comme professeur de mathématiques pour jeux de hasard et d’argent dans ses cours.

Il est entré dans le Hall of Fame du blackjack à titre posthume, lors de son inauguration en 2003, pour sa contribution au blackjack. Il est mort en 1998 à l’âge de 61 ans.

US – Ignition